ECOLO
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

PERMETTRE A CHACUN D’ASSUMER SON IDENTITE AFFECTIVE ET SEXUELLE

Le chapitre du programme ECOLO « Pour Une Société Emancipatrice » contient une priorité intitulée : « Permettre à chacun d’assumer son identité affective et sexuelle ». Le voici en intégralité.

Les droits des homosexuels ont fait l’objet ces dernières années de nettes améliorations. Après le contrat de cohabitation légale, après le mariage des homosexuels, c’est le droit d’adoption qui a été accordé en mai 2006 aux parents de même sexe. Pourtant, bien des conservatismes s'arc-boutent encore face à ces avancées législatives réelles.


Si l’acceptation de la différence sexuelle a gagné du terrain, la société belge n’est pas encore parvenue au stade de la tolérance compréhensive. Une bonne partie de la population pour qui l’hétérosexualité reste la norme, est toujours réticente et l’exprime à travers des abus verbaux et physiques encore fréquents. Il est toujours extrêmement difficile pour un jeune qui découvre son orientation sexuelle d’y faire face, de l’accepter, et surtout de la révéler à son entourage par crainte de sa réaction. Cette difficulté rend ces jeunes très fragiles et plus vulnérables face à toute une série de problèmes (alcool, drogues …). Les tentatives de suicide sont également plus fréquentes chez les jeunes homosexuels. On estime que près de 40 % des tentatives de suicide ou suicides des 16 à 22 ans sont liés aux difficultés de vivre une différence sexuelle. Les causes sont plus souvent d’ordre psychosocial que psychopathologique : manque d’information, isolement, discrimination, sont souvent l’explication d’une construction négative de l’image de soi.

Une fois adulte, des discriminations subsistent, souvent dans le cadre de la vie commune, mariage ou cohabitation, et doivent trouver une réponse qui instaure l’équité. La fréquence du sida reste plus élevée parmi les personnes homosexuelles. Il est donc essentiel de décupler les efforts de prévention face aux prises de risque, mais aussi les missions d’accompagnement, de soins et de traitement lorsque la maladie s’installe. Or, on doit déplorer que la politique de prévention ait vu ses budgets réduits. Résultat : alors que le réinvestissement précédent dans la lutte contre le sida avait permis d’obtenir des résultats et même une diminution de 4,6 % des infections en 2004, le nombre de personne infectées est reparti à la hausse depuis 2005 Ce risque supérieur, pour la communauté gay, d’être infectée par le HIV ne doit cependant pas être l’occasion d’une discrimination quand il s’agit d’accomplir un acte citoyen – donner son sang – et que les critères de sécurité sanitaire sont respectés.


Proposition : Développer des animations scolaires relatives à l’orientation sexuelle

Ecolo souhaite la généralisation d’animations à la vie relationnelle, affective et sexuelle pendant le cursus scolaire. Dans le secondaire, ces temps d’animation devront intégrer un module relatif aux orientations sexuelles, de façon à véhiculer une image plus sereine de l’homosexualité et de façon aussi à permettre aux jeunes en questionnement de dédramatiser leur situation et de recevoir des informations sur les services à leur disposition. Si Ecolo peut saluer l’initiative prise par la Communauté française de mettre à disposition des établissements scolaires un guide pédagogique visant à combattre l’homophobie, cela ne peut remplacer les animations proposées et qui sont les lieux idéaux pour aborder la question de l’homophobie. En effet, les élèves peuvent s’y adresser à des professionnels formés à cet effet. Si la notion de non-discrimination doit bien sûr être mise en avant, celle de la souffrance infligée à l’autre.

Proposition : Développer des campagnes d’information relatives à l’identité sexuelle à l’attention du grand public.

En dehors de l’école, pour soutenir le développement d’un climat social plus tolérant, des campagnes de promotion de la santé relatives à l’identité sexuelle seront diffusées à l’attention du grand public. Une campagne destinée aux parents des jeunes homosexuels pourra être développée en Communauté française, comme précédemment en Flandre avec succès.


Proposition : Elargir le congé parental à l’épouse de la maman

Le mariage homosexuel est désormais reconnu par la loi, mais toutes les modalités du mariage hétérosexuel ne lui ont pas été étendues. Ainsi, dans le cas d’une naissance dans un couple lesbien, il est nécessaire d’élargir le congé parental à l’épouse de la maman. Aujourd’hui, seul l’époux d’un couple hétéro peut profiter d’un congé de 10 jours avec maintien de sa rémunération. Lorsqu’une mère lesbienne accouche, elle a pourtant le même besoin d’être soutenue et entourée par sa partenaire. Il faut mettre fin à cette discrimination. Ecolo a déposé une proposition de loi à ce sujet.


Proposition : Permettre l’accès à la procédure de reconnaissance pour établir la filiation du coparent

Actuellement, la compagne de la mère mettant au monde un-e enfant par procréation médicalement assistée (PMA) doit, pour exister légalement dans la vie de l’enfant, accomplir le parcours de tout adoptant (préparation, passage par le tribunal, évaluation psychosociale, frais élevés …). Ecolo propose de permettre au coparent de reconnaître l’enfant, soit via la reconnaissance « sur le ventre » (avant la naissance), soit via une reconnaissance à la commune, comme tous les parents. Ecolo souhaite également que soit généralisée, pour les parents de tout genre ayant recours à la PMA, la préparation à cette parentalité organisée par certains services hospitaliers.

Proposition : Permettre aux homosexuels qui le souhaitent de donner leur sang

La Croix-Rouge refuse actuellement le don de sang des gays, arguant d’un nombre plus élevé de malades du sida et autres MST dans cette population. Ce raisonnement a un caractère homophobe et inutilement discriminatoire. Si Ecolo estime évidemment que toute personne hétéro ou homo multipliant les partenaires sexuels doit être écartée du don de sang, un homosexuel qui remplit tous les critères sanitaires doit être autorisé à aider des malades à guérir ou à survivre, comme tout autre donneur.


Proposition : Réprimer les attitudes discriminatoires

De façon générale, il faut poursuivre la répression des attitudes discriminatoires qui se produisent en matière d’emploi, de logement …

Proposition : En matière de changement de sexe, respecter les choix individuels

La nouvelle loi encadrant les changements de sexe impose aujourd'hui de très lourdes démarches administratives et médicales aux transexuel-le-s. Ecolo souhaite une évaluation rapide de ce nouveau dispositif, en dialogue avec les acteurs de terrain. Les règles actuelles imposent l'intervention d'une équipe multidisciplinaire et le suivi d'étapes médicalisées et lourdes très standardisées. Pour Ecolo, ce sont avant tout l'acceptation des parcours et choix individuels et la simplification des démarches administratives qui doivent primer en la matière.

A ne pas manquer !
- Don de Sang
Actu ECOLO
Remonter en haut de la page